MENU CPMDT

École / Charte et Historique

Valeurs, priorités, spécificités

Les études

ACCESSIBILITÉ – Dans l’esprit de ses fondateurs, le Conservatoire populaire s’engage pour un accès rendu possible à toutes et tous, sans discrimination et sans prérequis, par une offre la plus large possible, en pratiquant des tarifs les plus accessibles possible.

DÉCENTRALISATION – Désireux de porter l’enseignement artistique vers la population, le Conservatoire populaire est présent dans les communes du canton de Genève et y cultive les relations avec les autorités communales afin de pouvoir offrir aux habitant·e·s les meilleures conditions d’enseignement possibles. Par ses nombreuses productions artistiques, le Conservatoire populaire participe à la vie culturelle genevoise.

PLURIDISCIPLINARITÉ – Musique, danse et théâtre, trois arts de la scène réunis dans une même école, trois disciplines s’enrichissant les unes les autres par différentes collaborations, échanges et productions artistiques.

COLLABORATIONS – Ouvert sur son environnement, le Conservatoire populaire cultive des cadres de collaborations avec de nombreux partenaires institutionnels, notamment au sein de la Confédération des écoles genevoises de musique (CEGM) mais également avec d’autres partenaires tels l’AMR, la Haute Ecole de Musique (HEM), l’AMAmusique,…

OUVERTURE ET INTÉGRATION – En tant qu’institution déléguée, le Conservatoire populaire développe, en partenariat avec le Département de l’instruction publique, de la formation et de la jeunesse (DIP), des enseignements musicaux à l’école primaire sous la forme d’Orchestres en classe (OEC) et de classes avec apprentissage musical intégré (CAMI). Par ces initiatives, il rend accessible l’enseignement instrumental à des enfants issus de milieux peu sensibilisés à l’apprentissage instrumental.

SPÉCIFICITÉS – Actif dans l’exploration de nouveaux champs tout au long de son évolution, le Conservatoire populaire compte une filière jazz et musique improvisée, une filière de musiques électroacoustiques, un dicastère d’instruments anciens, une Maîtrise, un ensemble de Fifres et tambours ainsi qu’une filière pour adultes. Le département danse comprend une filière pré-professionnelle. Le Conservatoire populaire cultive les liens entre ces disciplines au travers de projets pédagogiques et artistiques.

QUALITÉ DE L’ENSEIGNEMENT – L’enseignement vise un épanouissement de l’élève et le développement de ses qualités, sa sensibilité, sa créativité et son autonomie. Il est structuré selon un plan d’études comprenant un cursus complet qui mène à l’Attestation de formation artistique, puis au Certificat d’études, ainsi qu’une filière intensive et une filière pré-professionnelle. L’enseignement est organisé en dicastères placés sous la responsabilité de doyen·ne·s en charge de la réflexion pédagogique, de l’évaluation des élèves et du développement de la qualité de l’enseignement. Une formation continue régulière et une évaluation formative permettent de développer les qualités individuelles des enseignant·e·s.

ARTS DE LA SCÈNE – L’enseignement des arts de la scène va de pair avec la production artistique. Le Conservatoire populaire se produit plus de 400 fois par année dans des auditions, concerts et spectacles, dans tout le canton de Genève.

UNE ADMINISTRATION INTÉGRÉE– L’administration est organisée pour répondre aux besoins de l’école et de ses professeur·e·s. La qualité de l’accueil et l’information aux parents et aux élèves sont une priorité. La participation du personnel administratif aux projets de l’institution renforce sa cohésion. Le Conservatoire populaire est une entreprise formatrice en charge de la formation de plusieurs apprentis et s’implique dans le développement durable.

 


Historique

Plaquette du 75e anniversaire, CPMDT, Genève, 2007, pp. 23-70.

Téléchargez